lundi 9 juillet 2012

Justice bordelaise

On connaissait les faux perpétrés par certains gendarmes, les faux sur notes d'audience par certains greffiers, les avocats qui plaident contre leurs clients, voici maintenant les connivences entre greffière et juge d'instruction pour valider des faux et manipulations dans la retranscription sur procès verbal du déroulement de confrontation entre le plaignant et une mise en cause.

Il semble que le plaignant va demander des explications, et que justice soit faite.

Dans le cas contraire, nous vous tiendrons informés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire